Err

La Compagnie des Chiens de Guerre

Une partie de notre armement

                                  ARMES A POUDRE

Au 14ème siècle, la découverte de la poudre noire (mélange de salpêtre, de soufre et de charbon de bois) entraîne l'apparition des armes à feu portatives ainsi que d'une artillerie rudimentaire .



BOMBARDELLE-VEUGLAIRE

Pièce d'artillerie datant du début du XVème utilisée aussi bien en siège qu'en campagne, ce canon a la particularité de posséder plusieurs culasses, ce qui en augmente la cadence de tirs.



















         

Voici un lien vers une vidéo de tirs
 
https://www.youtube.com/watch?v=S5IkaCP3hpg


BASTONS DE FEU

Il s'agit d'une arme à main composée d'un petit canon inséré ou emmanché à un fût en bois, ce qui permet sa préhension par un fantassin















Voici un lien vers une vidéo de tir de nuit
https://www.youtube.com/watch?v=W6g1xlCUeG0
 


                                   
ARMES DE JET

Une arme de jet est une arme lancée à la main ou qui permet d'envoyer un projectile à distance.

ARC et ARBALÈTE


Le principe de fonctionnement de l’arbalète est assez simple. Il s'agit d'un arc monté sur une pièce rigide nommée arbier, chargée de maintenir la tension sur la corde, remplaçant ainsi la force physique du tireur. Au Moyen Age, elle est utilisée autant pour la guerre que pour la chasse. Elle est considérée comme une arme déloyale par la chevalerie qui voit d'un mauvais œil cette arme  capable de tuer un chevalier en armure à distance et sans formation particulière. L’Arbalète sera frappée d’Anathème et  son usage sera interdit en 1139. On la trouvera néanmoins sur de nombreux champs de bataille, maniée par des mercenaires.  

 



                               
ARMES DEFENSIVES

Ces armes sont destinées à la protection des hommes et des machines sur le champ de bataille.

MANTELETS



Le mantelet est un engin de siège, fixe ou basculant, qui a pour but de protéger les sapeurs, artilleurs, arbalétriers, archers ou tout autre fantassin ainsi que les pièces d’artillerie et autres engins de siège des traits ennemis lors de l'attaque d'une place forte et plus rarement en campagne.











PAVOIS


Le Pavois est un grand bouclier destiné à protéger les arbalétriers lors du rechargement de leur arme, moment où ils sont particulièrement vulnérables.
Le pavois peut être porté dans le dos de l'arbaletrier, tenu à la main ou posé au sol  maintenu debout par un morceau de bois placé à l’arrière de celui ci.